La photo à la hune par Christophe Breschi

Tour de l'île de Ré 2018
C’est laquelle, la drisse de gennaker ?
tour de l île de ré

1 300 régatiers répartis à bord de 205 voiliers participaient le 16 juin au Tour de Ré sous un soleil encore printanier. L’un des équipiers (ça n’arrive pas qu’aux autres !) ayant probablement mal souqué la drisse de gennaker au taquet – à moins que ce ne soit ce dernier qui ait soudain perdu son potentiel coinceur –, c’est sous le pont de l’île de Ré que l’immense voile d’avant de ce concurrent mal inspiré s’est fait la malle sous l’œil de l’un des organisateurs de la course qui a aussitôt sorti son appareil. Plus de peur que de mal pour ce malheureux voilier qui n’a pas terminé premier de cette régate puisque c’est Aymeric Chappellier, à bord de son Classe 40 Aina-Enfance et Avenir, qui l’a emporté en temps réel après avoir contourné comme tout le monde les mythiques phares de Chanchardon et des Baleineaux puis avoir cinglé à travers le pertuis Breton pour rejoindre la ligne. Ouverte aux monocoques et aux multicoques de toutes catégories, cette régate appartenant désormais à la légende rochelaise se déroule depuis plus de 100 ans à la mi-juin et s’achève traditionnellement par la dégustation d’un banc d’huîtres géant sur les quais en présence de tous les concurrents, même les plus malheureux.